Accueil du site > LES ACTIONS > Les actions départementales > CINE LECTURE > 3.LES FILMS PROPOSES et LEUR EXPLOITATION PEDAGOGIQUE > LE ROI DES MASQUES > Etre une petite fille en Chine hier et aujourd’hui.

Etre une petite fille en Chine hier et aujourd’hui.

Le roi des masques Vous êtes ici : ■ DES FICTIONS A EXPLOITER EN CLASSE ■ Géographie De Wu Tian Ming Le roi des masques Niveau CM et 6° : Etre une petite fille en Chine hier et aujourd’hui.

par Catherine Didier-Fevre

Voici une séquence réalisée avec des élèves de 6° après que ceux-ci aient vu le film dans le cadre de l’opération Collège au cinéma. Ce travail s’inscrit à la fois dans le programme de géographie de 6° (La population mondiale) et d’éducation civique.

Problématique : Quelle place tient la petite fille dans la société chinoise d’hier et d’aujourd’hui ? I/ LA PLACE DE LA PETITE FILLE DANS LA CHINE DES ANNEES 1930.

TRAVAIL INDIVIDUEL

- Document 1 : Extrait du « LE ROI DES MASQUES », Séquence n°14, 0h26’20’’

- Document 2 : Photogramme de la fiche élève

1. Quels sentiments opposés montrent les visages de Wang et de Gouwa aux premier et dernier plan de la séquence ? Répondez en remplissant le tableau suivant.

Au début de la séquence, Wang porte Gouwa sur ses épaules. A la fin, il ne veut plus qu’elle le suive. Il lui parle mal. Il la rejette.

2. Quelle révélation capitale est faite à Wang au cours de cette séquence, et quelle en sera la conséquence pour Gouwa ?

Wang apprend que Gouwa est une fille quand il lui demande de faire pipi sur sa blessure. Elle n’a plus le droit de l’appeler « grand père » mais doit l’appeler « maître ».

3. Cette révélation est-elle vraiment une surprise pour le spectateur ? Si, non, quels détails dans ce qui précède nous l’annonçait ?

Cette révélation n’est pas une surprise.

Exemple de détails :
- quand Gouwa se lève la nuit pour faire pipi
- quand Wang lui achète un pantalon, elle va dans la cabine d’essayage.
- Au marché aux enfants, elle est achetée pour 10 pièces, ce qui n’est pas assez pour un garçon.

La petite fille est rejetée dans la société de la Chine des années 1930. Le bouddhisme ne lui laisse pas de place. Il faut un fils pour transmettre le savoir et le culte des ancêtres. Cf les femmes qui touchent l’acteur qui joue la déesse Bodhisattva. D’ailleurs, jouer des rôles de femme à l’opéra ne rend pas homme. L’acteur Lian hésite à intervenir quand Wang se trouvera en prison car son statut d’acteur de femme ne lui donne pas de place dans une société d’hommes malgré sa popularité. Mais Gouwa va se défendre pour se faire accepter. Elle se sert de la statuette de la Bodhisattva pour montrer qu’une femme, « sans robinet », a une place dans la société.

TRACE ECRITE :

La petite fille est rejetée dans la société de la Chine des années 1930. Le bouddhisme ne lui laisse pas de place (il faut un fils pour transmettre le savoir et le culte des ancêtres). II/ LA PLACE DE LA PETITE FILLE DANS LA CHINE D’AUJOURD’HUI.

1. La politique de l’enfant unique

TRAVAIL INDIVIDUEL

Document 3 : Affiche du planning familial en faveur de l’enfant unique

1. Comment se compose la famille idéale d’après cette affiche ? Quelle est la place de la petite fille dans cette famille ? Comparez-la avec celle de Gouwa.

C’est une famille avec un enfant unique. La petite fille a une place centrale. Par rapport à la situation de Gouwa on a l’impression que les choses ont bien changé.

Document 4 :

Le gouvernement chinois présente sa politique de limitation des naissances.

« Faveurs de toutes sortes pour les enfants uniques : admission à la crèche et à l’école, dans les hôpitaux, embauche pour le premier emploi, inscription sur les listes pour obtenir un logement en ville ou un terrain à bâtir à la campagne. »

Des pénalités vinrent parfois renforcer les incitations : suppression des diverses primes salariales lors de la naissance d’un second enfant, réduction de 10% du salaire au troisième. Ces mesures s’accompagnèrent de stérilisations et de poses de stérilets forcées. Des villageois terrorisés se mirent, ici ou là, à tuer les filles, pour conserver la chance d’avoir un garçon, et par conséquent un toit où vivre à l’âge de la retraite.

D’après P. GENTELLE. Chine, Japon, Corée, « Géographie universelle », éd. Belin-Reclus, Paris, 1994.

2. Remplir le tableau suivant avec les éléments en gras dans le texte.

3. Pourquoi les villageois veulent-ils absolument un garçon ? Quelle est la conséquence pour les petites filles ?

Ils veulent un garçon car lui seul peut transmettre le culte des ancêtres et s’occuper d’eux quand ils seront vieux. La fille part dans la famille de son mari. Conséquence pour les petites filles : elles sont victimes d’infanticides.

TRACE ECRITE :

La Chine a mis en place la politique de l’enfant unique, assorti d’incitations et de sanctions. Le bouddhisme donne une place fondamentale au mâle. Les petites filles sont victimes d’infanticides.

2. Les raisons à la mise en place de cette politique

COURS DIALOGUE

Au rétroprojecteur :

Document 5 : Carte, Les douze Etats les plus peuplés du monde.

Document 6 : Graphique, Evolution de la population chinoise.

TRACE ECRITE :

Dans les années 1970, la Chine a mis en place la politique de l’enfant unique pour résoudre la forte croissance de la population. Population chinoise actuelle : 1.3 milliards d’habitants

3. Les conséquences de la politique de l’enfant unique.

COURS MAGISTRAL

Document 7 :

La fameuse politique de l’enfant unique n’est pas sans inconvénients sur la société chinoise et son évolution. Bien que cette politique ait été aujourd’hui atténuée par les autorités, ses effets ajoutent de nouveaux défis à la population de la Chine. Ces défis sont : une génération d’enfants uniques, oubliant les liens fraternels et familiaux qui ont traditionnellement structuré la société chinoise, la dépréciation des filles au profit d’un seul fils et le vieillissement d’une population dans un pays qui ne s’est jamais doté d’un système de retraite et de soins en dehors de l’entraide familiale. (...) En 2020-2030, la classe d’âge des plus de 64 ans devrait peser lourdement sur de plus jeunes générations faites pour une large part d’enfants uniques. En 2025, un couple sur cinq aura plus de cinquante ans. Des solutions politiques et sociales devront être trouvées pour assumer le poids des personnes âgées.

D’après T. Sanjuan, La Chine, Territoire et Société, Hachette Supérieur, 2000

Relevez 3 conséquences négatives de la politique de l’enfant unique.
- Enfant unique = enfant égoïste
- Dépréciation des filles
- Problème des retraites

TRACE ECRITE :

La politique de l’enfant unique a des conséquences négatives :
- Enfant unique = enfant égoïste
- Dépréciation des filles
- Problème des retraites

CONCLUSION :

La situation de la petite fille n’a pas vraiment évolué entre les années 30 et aujourd’hui. La politique de l’enfant unique a accentué les problèmes. C’est pourquoi Wu Tian Ming a pu en faisant « Le roi des masques » échappé à la censure tout en traitant un problème actuel.

Documents joints

Bandeaux : Robert Touati | Hébergement: Office central de la coopération à l'école | Mentions légales | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0