Accueil du site > Ateliers et thèmes pédagogiques > CONSEIL DE COOPERATIVE > Mettre en place un conseil de coop ou de classe

Mettre en place un conseil de coop ou de classe

PDF - 437.7 ko

Comment mettre en place un conseil de coopérative dans sa classe ?

Conseil : « Groupe de personnes chargées de donner des avis dans certaines affaires publiques ou privées, et/ou d’administrer et de diriger » (TFLi) Trésor Français de la Langue Française informatisée) Coopérative : « Groupement pratiquant la coopération » (Petit Larousse) Le conseil de coopérative en classe est donc la réunion des élèves et de l’enseignant, dans une structure sociale (la classe) qui se caractérise par les relations de coopération existant entre ses membres. Définition Présentation Le conseil de coopérative de classe, est l’outil de base de la coopération à l’école. On peut l’appeler aussi conseil de coopération, conseil d’élèves, ou conseil de classe. C’est un lieu de propositions et d’écoute, de négociations et de prises de décisions, de régulation : c’est l’initiation par la pratique au fonctionnement du débat démocratique. C’est un temps de partage où les élèves peuvent se construire en tant qu’individu en prenant conscience de leur appartenance à un groupe. Le temps consacré aux réunions n’est pas du temps perdu. La pratique de conseils permet d’améliorer les relations dans la classe et contribue à la réussite scolaire de tous. L’expérience prouve que là où les équipes pédagogiques ont mis en place une telle structure, des effets positifs ont été constatés, notamment dans les domaines suivants :  Amélioration du climat relationnel  Respect du cadre de vie  Respect des règles de vie  Retombées sur les apprentissages  Plaisir et fierté de fréquenter une école dans laquelle on peut vivre et agir en citoyen.

Exemple de déroulement d’un conseil Préparer l’espace, la disposition des chaises de façon à ce que tous les participants se voient et s’entendent : une disposition en cercle est souhaitable. 1. Le secrétaire de séance annonce l’ordre du jour (préalablement affiché). 2. Le président (ou la présidente) ouvre la séance. Il ou elle rappelle les décisions prises lors du conseil précédent. 3. L’animation de la réunion est confiée à un élève (néanmoins, au début de l’année, l’enseignant pourra seconder l’enfant chargé de cette fonction puis s’effacera peu à peu, et n’interviendra que comme simple participant). 4. L’élève gardien du temps veille à ce que le temps imparti pour chaque point de l’ordre du jour ne soit pas dépassé. Il peut également, avec l’aide de l’enseignant au début, veiller à ce que le temps de parole soit donné équitablement à chacun. 5. Une fois toutes les propositions exprimées sur un sujet, la discussion s’engage sur la décision à prendre. 6. Le conseil se prononce pour ou contre telle ou telle proposition, le plus souvent par un vote majoritaire. 7. Le ou la secrétaire consigne les décisions prises dans la feuille de compte rendu (voir annexe 1). Un classeur avec tous les comptes rendus est en permanence à la disposition des élèves, c’est la mémoire du groupe. Il est souvent utile d’y revenir pour rappeler à tous les décisions prises.

Un rituel de conseil : Le rituel du conseil :
- Je lis l’ordre du jour
- La séance est ouverte
- Je rappelle les décisions prises pendant le dernier conseil
- (au secrétaire ) Quel est le premier sujet ?
- (à l’auteur du sujet) : est-ce que tu peux présenter ton sujet
- Qui veut poser une question ?
- Qui veut prendre la parole pour discuter de ce sujet ?
- Nous allons bientôt fermer ce sujet, il y aura encore au maximum 5 prises de parole.
- Je rappelle ce qui est dit/décidé aujourd’hui sur ce sujet
- Je ferme ce sujet
- Quel est le deuxième sujet ?
- En fin : je rappelle quelles décisions ont été prises aujourd’hui.
- Le sujet X sera de nouveau discuté / le sujet Y n’a pas pu être discuté, il sera remis à l’Ordre du jour du prochain conseil.
- La séance est fermée.

Régulation fonctionnement Au cours de ces réunions, on peut être confronté à un certain nombre de difficultés : dispersion de l’attention, enfants qui ne s’écoutent pas, qui parlent tous ensemble, prise de parole de certains au détriment des autres, conflits de personnes, oppositions systématiques, désintérêt de certains, apartés,…. Il est donc indispensable de réfléchir avec les élèves sur la façon dont la réunion s’est déroulée. Il est possible de prévoir quelques réunions avec des élèves en retrait du groupe qui vont observer le fonctionnement à l’aide d’une grille (voir annexe 2). Pour arriver à un fonctionnement satisfaisant du conseil, il est également nécessaire de déterminer avec les élèves les règles fondamentales à respecter pour pouvoir participer à un réel débat démocratique. Ces règles évolutives seront élaborées progressivement.

Un exemple de compte-rendu du Conseil de coop par Sylvain Connac :

PDF - 22.8 ko

Le rôle du président

Word - 28.7 ko

Les maîtres du conseil :

Word - 69.5 ko

Objectifs en fonction de chaque cycle et méthodologie fiche AD93 :

PDF - 155.9 ko

8 étapes à respecter pour bien démarrer :

Powerpoint - 1.7 Mo
Bandeaux : Robert Touati | Hébergement: Office central de la coopération à l'école | Mentions légales | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0