Accueil du site > Ateliers et thèmes pédagogiques > DEVELOPPER LES COMPETENCES PSYCHOSOCIALES et ECOLE BIENVEILLANTE > POUR UNE ECOLE BIENVEILLANTE ET ACCUEILLANTE > L’apprentissage de la communication

L’apprentissage de la communication

Coordination de la non-violence et pour la Paix

Sommaire Préambule ………………………………………… p. 3 Fiche n° 01 – Expression orale…………………… p. 6 (cycle 3, collège) Fiche n° 02 – Le cercle de parole (PRODAS)…… p. 10 (cycle 1, cycle 2, cycle 3, collège) Fiche n° 03 – Décrire sans juger ou interpréter… p. 14 (cycle 3, collège) Fiche n° 04 – Relativiser son propre point de vue. p. 22 (cycle 3, collège) Fiche n° 05 – Message JE et message TU………… p. 28 (cycle 3, collège) Fiche n° 06 – Obstacles à la communication…….. p. 33 (cycle 3, collège) Fiche n° 07 – Les mots qui fâchent…….…………. p. 41 (cycle 2) Fiche n° 08 – Exprimer des messages clairs, précis. p. 45 (Collège) Fiche n° 09 – La Communication non violente……. p. 51 (cycle 3, collège) Fiche n° 10 – Les violences au collèges…………….. p. 58 (collège) Fiche n° 11 – Défendre son point de vue…………… p. 63 (cycle 2, cycle 3, collège) Fiche n° 12 – Les ateliers philo……………………… p. 67 (cycle 3) Fiche n° 13 – Grille d’auto-évaluation……………… p. 70 (collège, lycée) Fiche n° 14 – Le « débat-philo »……………………… p. 74 (cycle 3) Fiche n° 15 – Messages clairs, prévenir les conflits p. 80 (cycle 2, cycle 3) Modèle de Fiche d’expérience………………………. P.87

Préambule au dossier sur la communication

Éduquer à la non-violence et à la paix, c’est tout un programme. Tel était le titre du forum « La non-violence à l’école » qui s’est tenu à Paris dans une salle du palais du Luxembourg le 18 novembre 2005. Il était organisé par la Coordination française pour la Décennie de la promotion d’une culture de la non-violence et de la paix. Celle-ci présentait à cette occasion son programme pour l’éducation à la non-violence et à la paix , rédigé « comme si » celui-ci devait devenir un programme officiel de l’éducation nationale destiné à toutes les classes de la petite section de maternelle jusqu’à la classe de troisième pour une heure d’éducation par semaine et par classe

Ce programme propose aux élèves une formation qui développe chez eux des habiletés psychosociales leur permettant de contribuer à l’amélioration du « bien vivre ensemble » L’objectif général du programme se résume ainsi : c’est « l’acquisition par les élèves d’un savoir, d’un savoir-faire, d’un savoir être leur permettant de cultiver des relations pacifiées, coopératives, solidaires et fraternelles avec les autres enfants et avec les adultes et de développer des aptitudes citoyennes les rendant acteurs de la vie démocratique de notre société »

Dans la liste des compétences à développer, sous la rubrique « compétences centrées sur l’autre », le programme énonce « la communication relationnelle » : « Il s’agit d’enseigner aux élèves à exprimer clairement les faits, idées, sentiments, émotions, besoins et désir, à être capable d’écoute active, à connaître les risques de malentendus, à être capable d’interpréter les signaux non-verbaux, à savoir questionner pour recevoir de l’information, à savoir pratiquer la reformulation et décrire le point de vue de l’interlocuteur, à savoir donner du soutien et de la validation à l’expression de l’autre, à savoir utiliser la prononciation et l’intonation appropriée à la situation, à savoir s’exprimer à la première personne, à savoir accomplir des rituels sociaux (par exemple se présenter, remercier) »

Les treize fiches pour la classe proposent des activités qui visent l’apprentissage de la communication. En effet, s’il suffit de mettre ensemble 2 élèves pour qu’ils essaient de communiquer, cela ne le suffit pas pour qu’ils communiquent de façon efficace, encore moins lorsqu’ils se trouvent engagés dans une situation conflictuelle où souvent l’affrontement prend le pas sur la confrontation. La communication est objet d’apprentissage et la meilleure façon d’apprendre la communication est encore de mettre les élèves en situation de devoir communiquer et d’analyser avec eux leurs modes de communication afin de leur proposer des techniques pour les améliorer.

Les habiletés de communication trouveront des applications dans de nombreuses situations qui seront elles-même des occasions de continuer à les perfectionner : à l’école dans l’acquisition de la confiance en soi et de l’estime de soi, plus tard dans les rapports professionnels et dans les rapports conjugaux, dans l’exercice de la citoyenneté dès l’école, dans le domaine du « bien vivre ensemble », etc. Ainsi, la résolution non-violente d’un conflit suppose une communication efficace entre les deux parties en confrontation pour trouver des solutions satisfaisantes pour elles deux. L’issue positive d’un conflit tient en grande partie à la qualité de la communication qui s’établit entre les personnes qui y sont engagées..

Les fiches proposées doivent être adaptées au niveau des enfants auxquels elles s’appliquent. Elles décrivent des activités favorisant l’apprentissage de la communication, avec suffisamment de précision. Certaines sont baptisées « Fiches outils » car elles proposent des méthodes qui peuvent être utilisées régulièrement ou occasionnellement tout au long d’une partie de la scolarité obligatoire :

- Fiche 02 : technique du cercle de parole (méthode PRODAS)
- Fiche 09 : Processus de Communication non-violente
- Fiche 10 : Utilisation du processus de Communication non-violente – dans le cadre de réunions de parents d’élèves ou de professeurs.
- Fiche 11 : Une méthode d’entraînement à l’argumentation et au débat
- Fiche 12 : Les ateliers « philo. »
- Fiche 13 : Méthode d’auto-évaluation d’une compétence psychosociale par questionnaire.

- La Fiche 04 : Relativiser son propre point de vue, propose un travail coopératif sous la forme d’un atelier d’écriture. Vous pouvez vous référer au dossier de fiches sur l’apprentissage de la coopération.

- La fiche 02 présente la technique du cercle de parole du programme de développement affectif et social. Elle peut être utilisée très tôt en école maternelle, pendant des temps courts. Elle offre un cadre à l’expression orale des enfants dans un contexte sécurisé. Cette méthode permet de développer la confiance en soi et l’estime de soi des enfants. Enfin, la pratique régulière de cette méthode pendant les premières années de la scolarité de l’enfant lui apprend à mieux communiquer. C’est une bonne préparation à l’apprentissage de la Communication non-violente et de la gestion coopérative des conflits. D’autre part l’enfant pourra participer de façon plus efficace à des conseils de coopération pour la régulation de la vie de classe ou aux conseils de classe et autres réunions, s’il est délégué de classe.

Voir en ligne : http://education-nvp.org/fiches_ped...

Documents joints

Bandeaux : Robert Touati | Hébergement: Office central de la coopération à l'école | Mentions légales | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0