Accueil du site > LES ACTIONS > Les actions départementales > CINE LECTURE > 3.LES FILMS PROPOSES et LEUR EXPLOITATION PEDAGOGIQUE > L’ENFANT LION > biographie du réalisateur PATRICK GRANDPERRET

biographie du réalisateur PATRICK GRANDPERRET

PATRICK GRANDPERRET

Né à St Maur des Fossés le 24 octobre 1946. Révélé au public par ’l’Enfant Lion’, le réalisateur Patrick Grandperret a consacré sa vie au cinéma. Pourtant diplômé de l’ESSEC et voué à un avenir prometteur dans les sports mécaniques, il s’évertue très tôt à intégrer le monde du 7e Art. Dès 1974, il commence à réaliser des courts et moyens métrages, avant de faire ses débuts en tant qu’assistant sur des films de renom comme ’La Dentellière’ de Claude Goretta, ou encore ’Passe ton bac d’abord’ et ’Loulou’ de Maurice Pialat. Ses premiers longs métrages sont couronnés de succès : il obtient le prix Jean-Louis Bory en 1981 pour ’Courts-Circuits’, puis le prix Jean Vigo et celui du festival de Belfort pour ’M ona et M oi’ (1990). Le cinéma de Patrick Grandperret privilégie la proximité avec le réel en jouant sur l’aspect documentaire, sans prétendre à l’analyse psychologique. En 1993, avec ’L’Enfant lion’, adaptation poétique d’un roman de René Guillot porté par la musique de Salif Keita, il change de registre pour aborder un thème qui deviendra récurrent dans son travail, celui de l’Afrique. Il y réalisera ’Le Maître des éléphants’ en 1995, sous la direction de Luc Besson, puis ’Les Victimes’, thriller marqué par la présence de Jacques Dutronc (1996) , et enfin ’Inca de Oro’, téléfilm coproduit par Arte pour la collection ’Terres Etrangères’. A partir de 1990, il joue des petits rôles dans les films de ses amis ; on le retrouve ainsi dans ’De force avec d’autres’, ’Mischka’ (2002) et ’J’ai pas sommeil’ (Claire Denis, 1994). Il présente ”Meurtrières ” au Festival de Cannes en mai 2006 et obtient le Prix du Président du jury Un Certain Regard. D‘après le site evene.fr

A PROPOS DE L‘ENFANT LION

J‘ai tourné ce film pour répondre à une question toute simple : quel film puis-je voir avec mes enfants ? je voulais quelque chose qu‘on n‘a pas l‘habitude de voir. Je voulais que ce film soit un conte que les grands puissent voir aussi ; J‘ai recréé des images d‘une Afrique de rêve, à partir du livre (1), de ce livre qui m‘avait marqué lorsque j‘étais enfant. J‘avais besoin de réinventer une Afrique imaginaire. Et cette Afrique rêvée est bien réelle aux yeux de beaucoup d‘Africains, cette Afrique existe encore en brousse et même en ville. Ici, en France, on ne peut refaire le Moyen ‰ge. Mais l‘Afrique du Moyen ‰ge, d‘avant le Moyen ‰ge, existe toujours, elle est restée vraie dans la tête des gens. Propos recueilli par Stéphane Malandrin (Dossier Collège au cinéma) (1) Il s‘agit du livre Sirga la lionne, de René Guillot

LA FILMOGRAPHIE

1981 : Court-circuits 1990 : Mona et moi 1992 : L‘Enfant Lion 1995 : Le Maître des éléphants 1996 : Les Victimes 2005 : Meurtrières BIBLIOGRAPHIE Sur L‘Enfant Lion : • Les cahiers du Cinéma, n°467-468, mai 1993 • Les Cahiers du Cinéma, n°469, juin 1993 • Positif, n°391, septembre 1993 • Premières, n°196, juillet 1993 Sur Patrick Grandperret : • Les Cahiers du Cinéma, n°325, juin 1981 • Cinématographe, n°100, mai 1984 CA N N ES CIN EM A M .T.CO LO M BA T Circonscription de CA N N ES A . H IEBLO T CPC 3

GÉNÉRIQUE Production : Patrick Grandperret et Yannick Bernard Scénario et adaptation : Catherine K. Galodé d’après le roman de René Guillot, — Sirga la lionne “ Réalisation : Patrick Grandperret Directeur de la photo : Jean-Michel Humeau Montage : Sean Barton, Yann Dedet Décors : Nikos Meletopoulos Ingénieurs du son : Julien Cloquet, Pascal Armant Musique : Salif Keita Effets spéciaux : Benoît Serre Costumes : W éré W éré Liking Maquillage : Catherine Fousset de Maesmeker Opérateur steadicam : Pierre Morel Interprétation Oulé : Mathurin Sinze Léna : Sophie-Véronique Toue Tagbe Moko Kaouro : Souleyman Koly Tamani : W ere W ere Liking Le griot : Salif Keita Le prince : Jean-René de Fleurieu Le marchand d’esclaves : Michel Boccara Les sages : Damouré Zika, Talou Mouzouran, Bohrahima Dia Kieffi : Thomas Tia Le vieil esclave : Sidy Lamine Diarra L’eunuque : Guy Cuevas Les chasseurs : Alphonse Meletge, Amédée Gadie, Armand Gnieto Le gardien de la cage : Abdoulaye Amadous Film : Couleurs Form at : 1/1,85 Durée : 1h26 Distribution : UFD Visa : n° 72982 Sortie en France : 16 juin 1993 E•Q][^S\aS E•Q][^S\aS E•Q][^S\aS E•Q][^S\aS : Prix de la jeunesse à Cannes en 1993 CA N N ES CIN EM A M .T.CO LO M BA T Circonscription de CA N N ES A . H IEBLO T CPC 4

Bandeaux : Robert Touati | Hébergement: Office central de la coopération à l'école | Mentions légales | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0