Accueil du site > LES ACTIONS > Les actions départementales > CINE LECTURE > 3.LES FILMS PROPOSES et LEUR EXPLOITATION PEDAGOGIQUE > LE CHEVAL VENU DE LA MER

LE CHEVAL VENU DE LA MER

Générique

À partir de 8 ans, du CE2 au CM2

Mike Newell, Grande-Bretagne, 1993, 100 minutes, couleurs.

Titre original : Into the West (Vers l’Ouest). Réalisateur : Mike Newell. Scénario : Jim Sheridan, d’après le livre de Michaël Pearce. Image : Tom Sigel. Décors : Jamie Leonard. Montage : Peter Boyle. Musique : Patrick Doyle. Produit par Jonathan Cavendish et Tim Palmer. Distribution en France : Diaphana. Interprétation : Papa Riley : Gabriel Byrne. Kathleen : Ellen Barkin. Ossie : Ciarán Fitzgerald. Tito : Ruaidhrí Conroy. Le grand-père, Ward : David Kelly. Tracker : Johnny Murphy. Barreller : Colm Meaney Hartnett : John Kavanagh. L’inspecteur Bolger : Brendan Gleeson. Le commissaire O’Mara : Jim Norton.

Résumé

Un cheval blanc, adopté par un vieux nomade – ou plutôt, n’est-ce pas lui, cet animal venu de nulle part, qui adopte le vieux nomade ? – est recueilli par les deux petits-enfants du vieil homme, Tito et Ossie, et installé dans l’appartement d’une cité populaire où ils habitent avec leur père, « Papa Riley ». Celui-ci, en effet, à la mort de sa femme, survenue lors de la naissance d’Ossie, a abandonné l’errance de ses ancêtres pour se sédentariser. Il vit désormais dans un faubourg de Dublin, de petits trafics et de minables escroqueries à l’aide sociale. Et il s’enfonce dans l’ivrognerie. Naturellement, la présence d’un cheval, si elle est normale dans un camp de gens du voyage, pose quelques problèmes dans le « deux pièces » d’une grande cité. Émoi des voisins, pétitions. La police vient finalement embarquer l’animal et un policier véreux en profite pour le revendre à un propriétaire de haras. Désespérés, les deux gamins cherchent le cheval. L’ayant enfin découvert sur un champ de course où il participe au championnat national de saut d’obstacles, ils l’enlèvent à la barbe de son entraîneur et s’enfuient avec lui. Commence une longue poursuite, où sont engagés tout à la fois les policiers, les hommes de main du propriétaire de haras, et le père des deux enfants aidé par un ami et une jeune femme. Ils rattraperont les enfants et le cheval, au bord de la mer. Mais, alors que le père sauve de la noyade son plus jeune fils resté jusqu’au bout sur le dos du cheval, celui-ci disparaît dans les flots d’où on l’avait vu comme surgir au début du film. Cette longue traque aura été une belle aventure pour les deux enfants, qui se seront pris, le temps de leurs chevauchées dans la campagne irlandaise, pour les cow-boys dont ils ne se lassaient pas de suivre les aventures à la télévision. Mais elle aura été aussi beaucoup plus que cela : c’est elle qui va leur permettre de retrouver l’amour de leur père, que l’angoisse aura lancé à leur recherche. Il reprendra la route, avec eux et tous les siens, après avoir, comme le veut la coutume des gens du voyage, fait brûler la roulotte où sa femme était morte. Alors peut commencer une vie nouvelle.

Note d’intention

Les thèmes abordés dans Le Cheval venu de la mer sont existentiels : quête de la mère disparue, aventures, errance, liberté, recherche de l’origine… S’il ramène au conte de fée, avec son cheval blanc doué de pouvoirs merveilleux, le film s’accroche au réel et dénonce le racisme dont sont victimes les Tinkers (gens du voyage) en Irlande. À côté d’une description presque rude, réaliste, du monde ravagé où vivent le père et ses enfants, contrastant avec celui des gens du voyage, une plongée dans l’univers de la télévision montre le western comme sortie de secours, porte magique devant laquelle rêvent les deux petits garçons… Et quand le cheval blanc les emporte pour une course onirique et aventureuse, il emporte avec lui tout l’imaginaire du jeune public.

Mots clé

Racisme, chevelure, mère, exclusion, légende, western, liberté, cadet/aîné, clan, sauvé de la noyade, séance de cinéma, nomades, télévision, mer

Bandeaux : Robert Touati | Hébergement: Office central de la coopération à l'école | Mentions légales | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0