Accueil du site > LES ACTIONS > Les actions départementales > CINE LECTURE > 7.QUE FAIRE APRES LA PROJECTION ?

7.QUE FAIRE APRES LA PROJECTION ?

TRAVAILLER LA COMPRÉHENSION LE PLUS IMPORTANT : leur apprendre à mettre des mots sur ce qu’on va voir ou ce qu’on a vu, d’exprimer ses émotions. Traduire de deux façons ce dont on se souvient : 1- Par le dessin : une scène, un plan qui m’a marqué(e). 2- Par une collecte de mots après la projection : les mots qui me reviennent du film. La mise en commun permet la constitution d’un corpus : on ne retient qu’une dizaine de mots auxquels on rajoute trois quatre verbes. L’activité proposée consiste à rédiger un court texte, replaçant si possible ces mots retenus. D’abord individuellement puis par groupe de deux ou trois. Cette activité propose une alternative à la pratique un peu trop rigide et parfois difficile du résumé. Avec les élèves les plus jeunes, on doit dans un premier temps garder tous les mots qu’ils proposent. Dans un second temps, l’enseignant n’en retient qu’une quantité restreinte, avec lesquels on cherche à produire une phrase, puis deux, trois phrases...A chaque étape, l’enseignant peut proposer des mots complémentaires (souvent des verbes ou des adjectifs). A la fin, on obtient une série de textes très différents sur le film, souvent bien plus riches que ceux obtenus par la pratique de résumés.

- débats
- les mots du film : "cite 3 mots tirés du film"
- les thèmes du film : "cite 3 thèmes du film : 3 choses importantes dont on parle dans ce film"
- dessins des moments forts du film
- la narration du film (événements successifs) ; description du héros ; des autres personnages ; leurs interactions ; Pour arriver à un résumé
- critiques du film
- remplir un cahier du cinéma et l’insérer dans le cahier des arts. Voir les exemples en annexe.

ESTHÉTIQUE DU FILM travail en arts visuels reliés à d’autres œuvres d’art (peintures, sculptures, musiques...)

TRAVAIL AUTOUR DU CINEMA
- scènes du film reconstituées dans des boites à chaussures en volume
- décors d’une scène du film La boite donne la cadrage de la représentation, la profondeur de l’image (du premier à l’arrière plan) ; peindre le décor ou découper-coller et fabriquer des personnages en volume pour les placer dans le décor.

Pour aller plus loin : faire bouger les personnages dans le décor avec prises de photos successives avec petit déplacement pour raconter un élément de l’histoire.

Bandeaux : Robert Touati | Hébergement: Office central de la coopération à l'école | Mentions légales | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0