Accueil du site > Nos actions et projets > Une action drôme-Ardèche : les vendredis climatiques > En juin un défi post confinement

En juin un défi post confinement

La crise sanitaire a chamboulé nos vendredis climatiques et les défis que nous avions préparés. Mais ce n’est que partie remise pour la rentrée 2020, car cette crise nous invite à aller encore plus vite et plus loin dans la transition écologique, et nous sommes plus que jamais convaincus que la question du climat, le respect de la biodiversité sont des questions urgentes que les jeunes doivent s’approprier de manière active et positive.

Nous avons eu envie de vous proposer un petit défi, à l’heure où nous savons bien que la reprise de l’école est un défi en soi, avec les nombreuses contraintes sanitaires à respecter et de lourdes responsabilités qui pèsent sur les enseignants.

Et si on tentait un peu l’école dehors …

Le déconfinement doit-il être un re-confinement entre les 4 murs de la classe ? Profitons des belles journées de mai et juin pour investir la cour de l’école et tous les terrains attenants. Dans le respect des gestes barrière, il parait envisageable de mener des activités de plein air avec de petits groupes où seront sollicitées à la fois les perceptions individuelles et le partage et la coopération en groupe.

La marge de manœuvre n’est pas très large, mais elle existe. Voici quelques propositions. Si vous en retenez une, n’oubliez pas de nous envoyer un témoignage (une photo plus une légende et un petit commentaire). Je crois que cela nous donnera de l’espoir à tous !

En attendant de décaisser le bitume et de verdir les cours de récréation, pourquoi ne pas l’investir, puisque les jeux de balles et de course seront limités, en y installant un tapis, des coussins, des tables et des chaises et en y menant des activités manuelle, artistiques, physiques, en y pique-niquant … Voici quelques propositions d’activités simples.

Activités sensorielles

Sur le principe des cinq sens, on se reconnecte individuellement par nos sens à notre environnement. Dans un second temps on partage collectivement nos ressentis, nos productions ...

Ouïe : Réaliser une carte sonore. Se poser dans un coin de la cour, s’installer confortablement, éventuellement allongé, écouter les sons et les noter sur une carte sonore . Mettre en commun et discuter de ce qui a été entendu.
PDF - 283.1 ko
La carte des sons
Vue : Dessiner un détail de la cour et faire deviner aux autres ce qui a été dessiné et où cela se trouve. Réaliser une palette à partir d’éléments de petite taille trouvés dans la cour ou dans le jardin. Faire un herbier ou un inventaire (dessiné, photographié) de toutes les grandes et petites plantes de la cour (des arbres aux petites plantes du bitume). Les identifier. Mode d’emploi des palettes nature
Toucher : Plus difficile à mettre en oeuvre avec les contraintes sanitaires. Réaliser des empreintes avec des craies grasses de différentes matières (écorces, feuilles, murs, …) Les yeux fermés, deviner ce qui est mis dans les mains par le toucher. Faire des empreintes à la craie
Odorat : Difficile de fabriquer des parfums et de se les faire sentir, surtout avec un masque. Mais simplement décrire les odeurs et ce qu’elles peuvent évoquer (elles sont souvent liées à des souvenirs).
Goût  : Ce sera pour plus tard.

Ateliers de poésie pour se relier à notre environnement

(inspirés du Carnet du (presque) poète de Bernard Friot)

Poème méditation Fixe un arbre, une chaise, un mur, … et deviens cet arbre, cette chaise, ce mur. Et écris.
Poème bruit Ferme les yeux. Ecoute. Sois attentif aux bruits. Trouve les mots pour les noter (comme si ton poème était une partition de musique). Transcris aussi les images provoquées par ces bruits.
Microcosme Prends un cadre en bois ou en carton. Pose-le sur le sol, la pelouse, sur un mur ou sur un meuble … Note ce que tu vois sans chercher à construire un texte. Puis reprends ces notes et donne-toi une règle de composition.
Macrocosme Ecrire Tête en l’air : lève les yeux, regarde le ciel (si tu es dehors), la canopé ou le plafond. Note ce que tu vois, sans ordre, puis compose, aère, mais pas trop …
Poème passager On sort ! Va marcher, dans la cour, dans les rues de la ville ou sur les chemins. Ecoute le rythme des pas et peu à peu, mets des mots sur ce rythme. Dis-les dans ta tête, murmure-les, cries les comme tu veux. Et puis retourne chez toi. Laisse les mots là où tu les as semés.

Des jeux coopératifs sans contact

Voici une sélection d’activités et de jeux coopératifs adaptés aux règles sanitaires qui peuvent être menés à l’extérieur comme à l’intérieur.

PDF - 360 ko

Atelier Philo oxygéné

Parce qu’on réfléchit mieux quand le cerveau est oxygéné, et qu’on ne pense pas pareil quand on voit le ciel, les nuages, des arbres.

Organiser en cercle un atelier philo, sans bâton de parole, mais en faisant circuler la parole dans le même sens. Des exemple de questions et un conte la chauve-souris et le pangolin

Et des ressources pour aller plus loin ici.

Documents joints

Bandeaux : Robert Touati | Hébergement: Office central de la coopération à l'école | Mentions légales | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0