Accueil du site > Formations / conférences > Les conférences > Conférence par Sylvain Connac : "Les enjeux de la coopération : aide, (...)

Conférence par Sylvain Connac : "Les enjeux de la coopération : aide, entraide et tutorat" ; 25 novembre 2009

PLAN DE L’INTERVENTION
- Aide – entraide - tutorat
- Les effets de la coopération sur les apprentissages
- Quelques outils
- Bibliographie/sitographie

1 - QUELQUES CONCEPTUALISATIONS
Coopération : Situations d’échanges où des individus ont la possibilité de s’entraider par et dans la rencontre éducative. La coopération regroupe les situations d’aide, d’entraide et de tutorat.

Aide : Un enfant reconnu comme expert vient apporter ses connaissances à un enfant qui en a manifesté le besoin

Entraide : Deux ou plusieurs enfants se réunissent pour tenter à plusieurs de résoudre un problème ou une difficulté

Tutorat : Un enfant, reconnu expert, accepte, pour un temps donné et avec un objectif précis, d’accompagner un de ses camarades afin qu’il devienne autonome dans le domaine du tutorat.

2 - LES EFFETS DE LA COOPÉRATION SUR LES APPRENTISSAGES

DEUX PHÉNOMÈNES : L’effet vicariant : (M. Reuchlin et A. Bandura)‏ On apprend en essayant de refaire ce que l’on vient de voir faire par un tiers. L’effet coopératif : (J. Cailler – A. Marchive)‏ Celui qui explique est amené à mobiliser ses connaissances et donc à les ancrer davantage. Le tuteur bénéficie le plus du tutorat parce qu’il est obligé de mettre en œuvre une articulation entre pensée et langage.

TROIS MATURITÉS Psychosociale  responsabilité de l’autre

Réflexive  lucidité d’exister

Cognitive  disponibilité pour apprendre

LA THÉORIE DE L’APPRENTISSAGE PAR LA CONSTRUCTION DE LANGAGES

Un langage est un outil neurocognitif visant le traitement de l’information, permettant la communication et s’en enrichissant. Les différents langages sont définis par les verbes : parler, marcher, courir, chanter, bricoler, dessiner, danser, sauter, mathématiser, calculer, etc. Ils se traduisent par des connexions neuronales de plus en plus complexes au fur et à mesure qu’ils se développent et se diversifient.

Un langage se constitue dès lors que la personne a traité un nombre suffisant d’informations et les a intégrées, c’est pour cela qu’ils naissent de la communication. communication  langages accentuation de la communication évolution des langages  accroissement de la disponibilité cognitive  communication

3 – QUELQUES OUTILS 1er outil : la formation des enfants tuteurs

CELUI QUI AIDE : Termine d’abord son travail ou ne s’interrompt pas trop longtemps Il a bien compris ce qu’on lui demande, de quoi il s’agit Sinon, il renvoie à quelqu’un d’autre. Il peut se servir des fiches-outils et de tous les autres documents de la classe. Il ne donne pas la réponse ou la solution. Il ne se moque pas, il encourage et félicite. Il peut : donner des exemples expliquer avec ses mots dire ce qu’il faut faire lire la consigne avec lui donner des astuces faire des schémas aider à lire, observer et comprendre les fiches outils laisser deviner répondre aux questions ... ...

CELUI QUI SE FAIT AIDER : D’abord, il essaye tout seul Il choisit celui qui peut l’aider Il ne le dérange pas dans son travail Il écoute celui qui aide Il met de la bonne volonté Il peut : Poser des questions Demander de réexpliquer Ecrire, prendre des notes Décider d’arrêter de se faire aider …

2ème outil : les moments de débat Président : Le secrétaire va nous donner la liste des enfants qui souhaitent parler aujourd’hui et le titre de leur intervention. Le secrétaire lit le prénom des inscrits

Nissrine : Hier, quand j’étais chez Andrianina, y’avait son père, son oncle que son nom je me rappelle plus, y’avait sa famille chez elle. Nous on était dans le salon. Au début y’avait sa cousine qui regardait la cassette du jour de l’an à Madagascar. Alors nous on l’a regardée avec elle. Ça m’a plu. Après, on a fait des pompons avec de la laine. Ensuite, moi, je suis partie chez moi. Pas de questions ? Aïssa : tu l’as amené ce pompon ? Nissrine : non, je l’ai oublié à la maison. Mais je l’apporterai demain si vous voulez. Latifa !

Latifa : moi aussi je l’ai vu le dessin animé de Madagascar Nissrine : mais non, c’était pas le dessin animé ! Driss Driss : et c’était quoi cette cassette ? Nissrine : c’était pas une cassette, c’était DVD sur la vie à Madagascar. Somaya ? Somaya : C’est où Madagascar ? Nissrine : ils m’ont dit que c’était à côté de l’Afrique je crois. Salima ? Salima : moi je sais que c’est une île. Je peux la montrer sur la carte ? Nissrine : oui mais dépêche-toi. (Salima se lève et montre sur la carte puis Yassine vient l’aider) Yassine Yassine : moi je veux bien faire un exposé sur Madagascar parce que j’en ai fait un sur La Réunion et c’est à côté Mouad : moi aussi, je veux bien le faire avec toi Nissrine : Plus de questions ? Président : on passe. Anton

3ème outil : les messages clairs

Jérémy – « Je veux te faire un message clair. (Les deux enfants se lèvent et vont dans le couloir). Ce que tu m’as fait m’a fait souffrir, je vais te faire un message clair. Tout à l’heure, tu m’as demandé de t’aider pour la fiche de géométrie et j’ai dit oui. Mais maintenant tu fais que rigoler et t’écoutes pas ce que je te dis. Moi ça me met en colère et j’ai envie que tu t’arrêtes parce que j’ai autre chose à faire et je crois que tu te moques de moi. As-tu compris ? »

Ridoine – « Oui j’ai compris. » Adil (dans la cour) – « Viens, je vais te faire un message clair. […] Quand j’étais parti faire pipi, tu m’as regardé sous la porte et t’es parti en rigolant. Moi, ça m’a fait de la honte et ça m’a mis en colère. As-tu compris ? »

Anton – « C’est bien fait pour toi, tu m’as fait la même chose ce matin. »

Adil – « Ouais, c’est ça ! J’te critique au conseil ! » Former au message clair Conflit  Violence Les stratégies possibles non-violentes Situations d’usage du message clair Les mots des émotions La technique de message clair
- > par des mises en situation

4ième outil : des ceintures de couleur pour évaluer

BIBLIOGRAPHIE et SITOGRAPHIE : voir sur le document ci-dessous complet

PDF - 2.7 Mo
Compte-rendu de la conférence de Sylvain Connac
Bandeaux : Robert Touati | Hébergement: Office central de la coopération à l'école | Mentions légales | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0