LOGO-LES-ENFANTS-D-ABORD.png
La coopérative scolaire, constituée par des mineurs, ne peut pas être une association loi 1901 ayant ses propres statuts. Seule l'association départementale est reconnue en tant que telle avec des statuts déposés à la préfecture.

La coopérative n'est donc qu'une section locale, reconnue par son administration de tutelle, l'Éducation Nationale, mais totalement dépendante de l'association départementale. Les fonds dont elle dispose proviennent principalement de ventes diverses: ( calendriers, journaux scolaires ...), de fêtes, de la participation volontaire des familles, de subventions des communes ( subvention de fonctionnement ou sur projet ) , du conseil général, du conseil régional ( subvention sur projet ). Ces fonds ne peuvent être utilisés que pour la réalisation des projets coopératifs.

Son fonctionnement :

La coopérative est formée par l'ensemble des élèves de la classe et de l'enseignant, qui est garant de son bon fonctionnement et de la mise en place des apprentissages requis par les programmes officiels. Elle est gérée par les élèves, qui élisent un président, un secrétaire et un trésorier. Des réunions régulières permettent aux élèves et à l'enseignant d'analyser les problèmes liés à la vie de la classe et à proposer des solutions ( règles de vie de la classe). Ces réunions permettent également de proposer, choisir des projets, d'évaluer les besoins nécessaires à leur réalisation et de faire le point sur leur avancement.
L'enseignant aide les élèves à évaluer la faisabilité des projets et il leur donne les moyens de les mener à bonne fin :
- En mettant à leur disposition les moyens matériels nécessaires.
- En leur faisant effectuer les apprentissages nécessaires, en liaison avec les programmes officiels qu'il se doit de mettre en œuvre.
- UN CAHIER DE DÉLIBÉRATION permettant de noter les différentes décisions.
- UN CAHIER DE COMPTABILITÉ (ou le logiciel RETKOOP) est indispensable pour une tenue rigoureuse des comptes et permet, en fin d'année scolaire : de rendre compte des dépenses, d'envoyer un bilan à l'Association Départementale responsable des comptes. Elle le contrôle puis l'intègre dans son bilan. Celui-ci est ensuite soumis à un cabinet de commissaire aux comptes agréé et transmis à nos organismes de tutelle.
- UN CAHIER D'INVENTAIRE permettant de tenir à jour l'état des biens de la coopérative et de les différencier des biens communaux.