Publié : 13 avril 2012

Exemples de jeux physiques coopératifs

• exemple de progression pour se faire confiance /Objectif : guider et se faire guider

-  miroir à 2 : On est debout, 2 par 2, face à face sans se toucher. 1 fait un mouvement, un déplacement et l’autre imite, puis on échange les rôles.

-  miroir à 2 avec bâtons : puis 2 bâtons. Se déplacer, sans faire tomber le feutre.

-  Les non-voyants : par 2, 1 ferme les yeux, pose la main sur l’épaule de son partenaire et se laisse guider

-  La bulle rassurante : en groupe de 5 ou 6. 1 personne se met au centre du groupe, ferme les yeux et se laisse guider (accepter le contact)

• exemple de progression pour réussir ensemble /Objectif : établir une stratégie de groupe

-  la danse des bâtons (ronde) : Le groupe se place sur un cercle maintenant vertical devant lui un « arbre »(un bâton). Le jeu consiste à déplacer cran à cran de telle façon que tout en changeant de bâton, aucun ne tombe.

-  Les Arjiens : Les Arjiens n’ont qu’un seul doigt. Un « feutre » est tenu entre deux Arjiens par l’index. Un grand cercle est ainsi constitué. Il s’agit, au groupe d’Arjiens, de réussir à franchir une porte (un passage étroit : 2 chaises)

-  nœud humain : Former une ronde bien serrée. Chaque participant tend les mains vers le centre, paumes vers le sol et ferme les yeux.
Au signal, chacun saisit au hasard deux mains à sa portée (les yeux toujours fermés).
Une fois le « nœud » ainsi constitué, tout le monde ouvre les yeux et on essaye de défaire le nœud, mais sans jamais se lâcher les mains !
Quand tous les participants forment des petites rondes, sans aucun nœud le jeu est fini.

• D’autres jeux coopératifs

-  L’endormeur : le groupe est assis en ronde, sur le parachute  : L’un d’entre eux est désigné par l’animateur comme étant l’inspecteur. Il sort.
Pendant ce temps, un endormeur est désigné et doit discrètement faire un clin d’œil aux autres pour les endormir (chaque endormi s’allonge). L’inspecteur doit alors le repérer.
Les autres sont complices avec l’endormeur et doivent le regarder régulièrement mais discrètement tout de même. L’endormeur et le groupe ont réussi quand tous les enfants sont endormis.
Quand l’inspecteur a trouvé, il propose un prénom. S’il s’est trompé, on continue.

-  La ronde à inverser : En cercle face au centre, les joueurs se tiennent les mains.
Il s’agit (avec ou sans parole : à choisir), de tenter de se retrouver debout, face vers l’extérieur du cercle, sans avoir lâché les mains.

-  Comme dans un fauteuil : Objectifs : Avoir confiance, coopérer pour réussir, accepter le contact physique
Faire un cercle très serré, épaules contre épaule. Pivoter d’un ¼ de tour vers la droite. Inviter chacun à s’asseoir sur le genou du voisin.
Dans cette position, faire avancer, puis, faire reculer.

-  Chat – souris : Les enfants sont placés en cercle. Groupe pair. L’animateur désigne un chat. Il doit attraper les souris. La souris attrapée devient chat et inversement.
Les souris deviennent invulnérables lorsqu’elles se tiennent par les bras, en couple.
Si une nouvelle souris s’accroche à droite, celle de gauche doit s’en aller, fuir ou trouver un nouveau partenaire.

-  Monstre humain : Il s’agit de se constituer en « monstre » qui a un nombre limité d’appuis au sol (pieds ou mains) selon la formule :
nombre de pieds (ou mains) divisé par 2 moins 1

-  Les chaises musicales coopératives
Tourner autour des chaises Quand l’enseignant(e) arrête la musique, chaque personne regagne une chaise. Mais, à chaque partie, une chaise est retirée. Pourtant, tous les enfants doivent s’asseoir.
Ne seront sortis du jeu que ceux dont les pieds toucheront par terre

• Jeu du parachute
Exemple de progression avec le parachute.

-  Manipulation : pour bien tenir la toile avec le pouce par-dessus, ne pas utiliser les poignées si plus de participants que le nombre de poignées…apprendre à sentir la toile, à bien la tendre, à marcher avec et tous ensemble…
-  Le concert de vagues : de plus en plus haute, puis calme, échangeons nos vagues…

-  la roue : faire tourner tous ensemble le parachute qui reste tendu, les 2 mains sur la toile sans bouger les pieds, puis en faisant un pas chassé, dans un sens, dans l’autre.

-  le Carrousel : Puis, juste la main droite, ou la main gauche … en marchant, sautillant ou en trottinant pas trop vite… ou plus pour les plus grands.

-  Le parapluie : …après 1 2 3 parapluie, lever la toile en l’air tous ensemble et se regarder sous le parachute…

-  Le carrefour se familiariser avec le parachute (croisement par couleur). Lever collectivement le parachute en disant « parapluie ». L’animateur ou l’enseignant indique une couleur. Les enfants placés à cette couleur changeront de place en se croisant sous le parachute.
Rem 1 : le changement de places peut se faire avec d’autres critères (cheveux, vêtements, accessoires, les goûts, les états de fatigue…) L’objectif est différent : être attentif + apprendre à se connaître

-  Le manège : Comme le carrousel, le groupe tourne avec le parachute et change de place en fonction de la couleur annoncée.

-  1 2 3 tournez manège : tous lèvent le bras pour gonfler le parachute, puis, lâchent la toile et tournent sur eux-mêmes… : attention la toile peut monter et se coller au plafond ou se retourner comme une crêpe…

-  Ballons capricieux
Mettre 1 ballon. Le faire tourner sur le parachute. Puis rajouter des ballons.
Lancer en l’air et à rattraper…sans les tomber hors de la toile : 1, 2,3

On peut jouer avec 2 petits parachutes et échanger les objets : 1, 2, 3, hop

-  La machine à lessiver :
4/5 sous le parachute, toile tendue, choisir des élèves aux cheveux longs, libres !
1) on tourne dans un sens pour laver le linge,
2) puis dans l’autre sens pour essorer le linge,
3) la toile est agitée très fort pour sécher le linge
4) avant de lever les bras en l’air (comme pour parapluie) pour sortir le linge

-  L’engrenage 2 parachutes tournent dans 2 sens différents. On tient le parachute d’une main. Ceux qui se croisent, changent de parachute en gardant le mouvement synchronisé.

-  La yourte : Après avoir gonflé le parachute en parapluie, les enfants se dirigent vers le centre et s’assoient sur le bord du parachute.
Moment calme, mise en commun, rappel des activités (les différents jeux)

Thème graphique adapté de Corporate Office sous licence Creative Commons Attribution 2.5 License